Les Patrons de Merde

Les patrons de merde sont les patrons de grandes sociétés ou de multinationales qui se font payer des salaires scandaleusement élevés et qui, dans la plupart des cas, n’accordent pas ou très peu d’augmentations à leurs employés et prennent leur retraite en encaissant des fortunes, qu’on a nommé « les parachutes dorés ». Leurs profits sont le plus souvent gonflés par la Bourse, cause elle aussi de licenciements dans les entreprises.

Voici quelques exemples de « parachutes dorés »:

  • Antoine Zacharias quitte Vinci avec une indemnité de 13 millions d’euros
  • J.M. Messier quitte Vivendi avec 20 millions d’euros
  • Daniel Bernard quitte Carrefour avec 38 millions d’euros
  • Noel Forgeard quitte Airbus avec 8,5 millions d’euros
  • J.P. Gut quitte EADS avec 2,8 millions d’euros, mais il en réclame 12 millions
  • Laurence Danon quitte Le Printemps avec 2 millions d’euros
  • Serge Tchuruk abandonne la direction opérationnelle d’Alcatel-Lucent et touche 5,7 millions d’euros tout en restant dans le groupe

Et le scandale risque de continuer si l’on n’y met pas un terme.

Un remède à tout cela: faire payer à ces « patrons de merde » d’énormes taxes et penalités, proportionnelles au « racket » dont ils sont coupables. Soit dit en passant, l’augmentation de salaire dont a bénéficié le président Sarkozy, tout en étant pas aussi scandaleuse, nous étonne un peu, car il y a une différence entre une augmentation justifiable en soi et un triplement de salaire !

Et le « Berlusconi di merda » qui avait été un grand patron, avant d’etre élu président du Conseil italien, a continué à exercer son abus de pouvoir, à la tete du gouvernement, allant jusqu’à se rallier au « bloody cowboy de Washington », G. W. Bush, lorsque le pire des présidents qu’aient eu les Etats-Unis a décidé d’attaquer l’Irak sans aucune raison valable, plongeant ce pauvre pays dans le chaos, alors qu’il était le moins terroriste de la région.

4 Responses to “Les Patrons de Merde”

  1. Anonyme 23 décembre 2008 at 13 h 49 min # Répondre

    J’adore Roberto et comme tu as raisonnnnnnn!

  2. Barthélémy Guy 27 mai 2010 at 22 h 37 min # Répondre

    Noter aussi le nouveau patron d’EDF qui a fait précéder sa nomination au poste de président du groupe EDF, d’une forte augmentation de son « futur » salaire. Il a essayé aussi de conserver son poste aux « Eaux », mais n’a réussi qu’à s’attirer les foudres de tout le monde, démontrant ainsi son incapacité à bien diriger, on ne lui demande pas d’être digne…..
    Il n’empêche qu’il gagne un salaire faramineux, qu’il ne comprend rien à ce qu’est une maison nationalisée. Elle était jusqu’à quelques années de cela, la référence mondiale (EFD et Hydroquébec tenaient la tête) et les conférences sur les grands réseaux étaient quasiment francophones. Depuis que la direction d’EDF s’est mis en tête de « manager », EDF (et donc la France) a perdu son leadership dans ce domaine.Ce qui permet de justifier un salaire scandaleux, avec certainement un parachute doré, dont on ne parle pas…
    Et d’ici peu, augmentation des prix de l’énergie,…faut bien que les actionnaires gagnent leur croute (à rien faire)et que la privatisation soit un succés boursier. Même si c’est une catastrophe industrielle pour le pays.

  3. Livadiotti Roberto 29 mai 2010 at 10 h 43 min # Répondre

    J’avais ecrit des messages sur le site de Proglio,il y a quelques mois et je ne suis plus revenu sur ce site « Les Patrons de merde » ecrit en Novembre 2007,comme tu le vois.Il y aurait d’autres sujets à traiter de cette façon n’est-ce pas,mais je n’ai plus cherché à continuer.Salutations.

  4. Livadiotti Roberto 4 juillet 2010 at 19 h 50 min # Répondre

    Il faudrait étoffer cette liste de « patrons de merde »,car il y en a eu d’autres depuis et ce gouvernement ferait mieux de trouver de l’argent en « taxant » tous les grands « racketteurs »,plutot que de faire des économies en enlevant des profs et des professionnels de santé.

Laisser un commentaire


3 − 1 =