Chapitre 6: Baroque en Angleterre

La Musique Baroque en Angleterre

A part John Blow qui composa un semi-opéra, c’est à dire une musique de scène avec pièces orchestrales, airs et chœurs « Vénus et Adonis », c’est surtout Henry Purcell qui représente cette époque de la musique anglaise.

 

Henry Purcell

henrypurcellNé en 1659 à Westminster d’un père gentilhomme de la Chapelle Royale, il n’avait que cinq ans lorsque son père mourut et fut donc placé sous la garde de son oncle Thomas Purcell qui le fit entrer comme choriste à la Chapelle Royale, sous la direction du capitaine Henry Cooke. Après la mort de ce dernier, il poursuivit ses études auprès de John Blow, fréquenta la Westminster School et devint organiste à l’abbaye de Westminster en 1676. Quatre ans plus tard, Blow démissionna de son poste d’organiste et Purcell en devint le titulaire. Il se consacra alors à la composition de musique sacrée, mais en 1687, il revint vers le théâtre et mit en musique une tragédie de Dryden « Tyrannick love ». En 1690, il composa des chants pour la tragédie « The tempest » de Shakespeare et l’année suivante, un autre semi-opéra « King Arthur » et « The Fairy Queen », adaptation de « A Midsummer Night’s Dream » de Shakespeare. Mis à part « King Arthur » qui est l’un de ses chefs d’œuvre dramatique, l’autre chef d’œuvre est l’opéra « Didon et Enée » composé en 1689. Purcell mourut à Londres en 1695, après avoir composé une « Ode à Ste Cécile » et une « Elégie pour les funérailles de la reine Mary ».

La musique de Purcell est sans aucun doute supérieure à tout ce qui avait été composé jusqu’à cette date en Angleterre, par son originalité et la variété de ses formes. Il a abordé tous les genres avec talent et même génie. Il fut le premier compositeur anglais à introduire des instruments dans l’accompagnement des œuvres religieuses dans les églises. Il a composé aussi des pièces pour clavecin et orgue et des odes. On retrouve dans son œuvre une influence de la musique italienne, particulièrement celle de Carissimi.


← Chapitre 5 Chapitre 7 →
Back to top

One Response to “Chapitre 6: Baroque en Angleterre”

  1. Nelly 20 mars 2009 at 21 h 14 min # Répondre

    Bonsoir Cher Roberto. Je reprends la suite de vos écrts à partir du 6ème chapitre. Je vous lis sur le blog d’Olivier Bellamy et ainsi je ne perds pas le contact; mais le temps m’a manquée pour lire avec concentration.En plus mon imprimante est devenue ‘folle’ et j’attends mon fils pour la remettre dans le droit chemin…Je vous souhaite une très bonne fin de semaine et ne manquerai pas de vous poser des questions et de vous dire… Nelly.

Laisser un commentaire


× 4 = 24