Chapitre 4: Baroque en Allemagne

La Musique Baroque en Allemagne

 

Johann Pachelbel

Johann Pachelbel

Né en 1653 à Nuremberg, il montra des capacités musicales exceptionnelles. Un de ses professeurs, Johann Kaspar Krell, influencé par les compositeurs italiens comme Carissimi, lui transmit son intérêt pour ces contemporains transalpins ainsi que pour la musique d’église catholique. Après un séjour de cinq ans à Vienne où il fut organiste à la cathédrale St Etienne, il séjourna à Eisenach en Allemagne où il rencontra certains membres de la famille Bach, puis à Stuttgart et enfin retourna à Nuremberg où il mourut en 1706. Son œuvre à l’harmonie simple, où prédomine la mélodie, est néanmoins assez riche en contrepoint. Elle comporte des sonates pour violon, des cantates, des motets, des messes, des pièces pour orgue et le fameux « canon et gigue » si connu et qui a été l’objet de nombreuses adaptations.

Haut de page  

Georg Philipp Telemann

telemannIl naquit en 1681 à Magdebourg en Allemagne, dans une famille cultivée dont le père et le grand-père maternel exercèrent des fonctions ecclésiastiques. C’est là qu’il apprit à jouer du violon, de la flute et du clavecin. A douze ans, il composa son premier opéra « Sigismundus ». En 1697, au Gymnasium de Hildersheim, il apprit aussi à jouer de l’orgue et du hautbois. En 1701, il s’inscrivit à l’Université de Leipzig pour y étudier le droit, encouragé par sa mère. Il rencontra Haendel dans la ville de Halle et se lia d’amitié avec lui. A l’Université de Leipzig, il continua à s’occuper de musique et fonda un orchestre d’une quarantaine d’étudiants (le Collegium Musicum) qui, après son départ de cette ville, sera dirigé par Jean-Sébastien Bach. En 1705, il partit à Sorau, puis, un an plus tard à Eisenach. Là, il composa des cantates, des oratorios et des œuvres de musique de chambre. En 1709, il épousa une courtisane qui mourut deux ans plus tard. En 1712, il fut nommé directeur de musique à Francfort, où il organisa des concerts hebdomadaires. Il reprit la composition de cantates, oratorios et œuvres de musique de chambre. Il se remaria deux ans plus tard et rencontra à nouveau Haendel à Dresde en 1719. Il fut nommé en 1721, directeur dans les cinq églises principales de Hambourg, emploi qu’il conserva jusqu’à sa mort en 1767.

Telemann est un des compositeurs les plus productifs de l’histoire de la musique. Outre ses suites pour orchestre, ses concertos, ses opéras, ses cantates et ses messes, il est aussi l’auteur d’une « musique de table », d’une « Wassermusik » et de quatre quatuors parisiens, composés lors de son court séjour à Paris entre 1737 et 1738. Il a réalisé dans sa musique, une fusion entre les styles italien, français et allemand.

Citons aussi Johann Kuhnau (1660-1722) qui occupa le poste de Cantor à l’église St Thomas de Leipzig avant Jean-Sébastien Bach et qui est l’auteur de cantates et autre musique religieuse, ainsi que de deux recueils de suites et de sonates pour clavier. Il eut une certaine influence sur la musique de son époque.


← Chapitre 3 Chapitre 5 →
Back to top
No comments yet.

Laisser un commentaire


1 + 3 =